Comment poser du carrelage sur un vieux parquet en bois ?

Facebook
Twitter
Sommaire de l'article

Le carrelage est un type de revêtement très prisé de nos jours. Lorsqu’il est bien réalisé, il présente une grande esthétique et de nombreux avantages. Vous pouvez l’utiliser pour revêtir tous types de surfaces notamment un vieux parquet en bois. Bien sûr, contrairement à ce que peuvent penser de nombreuses personnes, il est possible de poser du carrelage sur un vieux parquet en bois. C’est un procédé plutôt délicat qui nécessite le respect de certaines exigences. À cet effet, retrouvez dans la suite les différentes étapes pour y arriver.

Renforcez et nettoyez parfaitement votre plancher

L’une des premières précautions à prendre avant de vous lancer dans le carrelage d’un vieux parquet en bois est de vous assurer de sa solidité. Si ce dernier est flottant, pensez à le visser au sous-plancher. Pour éviter les fissures au niveau du carreau, les lames doivent être fermement fixées. Une fois que vous êtes sûr de la solidité de votre plancher, passez au ponçage de celui-ci, puis nettoyez-le.

Pensez à l’étanchéité

Avec un apprêt profond, apprêtez votre surface à carreler. Ensuite, comblez les fentes entre chaque lame avec du mastic. Si vous le jugez nécessaire, effectuez un ragréage. Par ailleurs, il est fortement recommandé d’installer une sous-couche spécifique lorsque vous travaillez sur un sol en bois. À l’aide d’une colle, collez-la sur toute la surface et appuyez sur les bandes avec un rouleau, afin de créer une surface uniforme.

Posez votre carrelage

Avant de poser votre carrelage, appliquez la colle zone par zone pour éviter d’être stressé par le temps. Ensuite, posez une rangée complète de carreaux tout en prévoyant l’espace suffisant pour les joints. Cet espace est important pour compenser les mouvements et la tension. Une fois disposés sur votre tapis de colle, appuyez sur vos carreaux de carrelage et tapotez légèrement. Vous pouvez utiliser pour ce faire, un maillet en caoutchouc. Ne le pressez surtout pas au sol. Vérifiez qu’il y a suffisamment d’adhésif au dos en soulevant quelques carreaux au hasard. Sans discontinuer, vérifiez l’exacte position de vos carreaux. Il est toujours possible d’effectuer des modifications tant que vos carreaux ne sont pas pris.

Réalisez les joints

Cette partie s’effectue une fois que la colle à carrelage a été durcie. Pour la réalisation des joints, mélangez le mortier joint avec de l’eau dans le rapport de mélange spécifié. Ensuite, répartissez-le sur le carreau de façon uniforme. À l’aide d’une raclette en caoutchouc, remplissez les joints en appliquant la masse mélangée.

Avant de jointoyer, assurez-vous d’avoir enlevé tous les excès de colle à carrelage. Dans le rapport de mélange spécifié, mélangez le coulis avec de l’eau afin d’obtenir une pâte crémeuse. Versez ensuite le mortier sur le sol par zones et répartissez-le uniformément sur les carreaux en diagonale. Enfin, retirez soigneusement l’excès de mortier avec une raclette en caoutchouc.

Nettoyez

C’est la dernière étape de votre carrelage. Lorsque le mortier a pris et devient terne, vous pouvez procéder au nettoyage de la surface avec une éponge humide. Enlevez les résidus de mortier et laissez sécher la surface de votre carrelage.